Ce jour où j'ai enfin assumé

Hey guys !

Aujourd'hui, je n'ai pas envie de vous parler maquillage ou mode. Aujourd'hui, j'ai envie d'aborder un sujet un peu plus personnel. Parce que j'ai aussi envie de parler de choses qui me tiennent à cœur ici, même si ce n'est pas facile pour moi d'en parler.

Lors de mes précédents articles "#HealthVi", j'ai évoqué un peu ma perte de poids, mais sans jamais trop m'attarder dessus - je ne compte pas le faire dans cet article non plus d'ailleurs.

Instant Roch Voisine... Seule sur le saaableeeuh, les yeux dans l'eaaauuuu.
Disons juste que j'ai un (long) passé de "petite grosse". Et, parce que j'ai toujours haï mon corps, c'était pour moi impossible de l'assumer. Alors quand venait la période des vacances et que j'avais la chance de pouvoir partir, j'appréhendais réellement le moment où j'allais devoir me mettre en maillot, alors que, merde, j'adore ça pourtant, les maillots et la plage ! Et ce n'était pas au niveau du regard des autres que ça me bloquait, non, c'était mon regard à moi, sur mon corps. Pendant des années, lorsque je partais, je ne me mettais jamais totalement en maillot. J'avais toujours un short, je ne posais pas (ou alors si j'y étais obligée) pour des photos. Bref, il était hors de question de m'immortaliser en maillot.

Puis, j'ai perdu du poids. Beaucoup.

Si jamais vous êtes intéressez, que vous avez des questions à me poser à propos de cette perte de poids, dites le moi dans les commentaires, j'en ferais un article complet !

Ensuite, de 2012 à 2015, je ne suis pas partie en vacances. Même si bien sûr, j'étais déçue, je dois dire que le fait de ne pas devoir me mettre en maillot me soulageait (et pourtant je continuais à en acheter... Parce que bon, vous connaissez maintenant mon obsession pour ça ahah !). Et puis, cette année, j'ai enfin pu partir. Et là, tu le vois venir ; maillot.

Je t'avoue que je n'étais pas des plus confiante. Parce que c'était la première fois en 3 ans que j'allais me remettre en maillot. Parce que je hais toujours autant mon corps, en particulier mon ventre. Parce que je me suis fait opérer 2 fois en 1 mois et que j'ai encore des cicatrices très voyantes un peu partout sur le corps. Parce que les-dites cicatrices n'arrangeaient clairement rien à ça. Mais je l'ai fait.

Alors quand je suis allée rendre visite pour quelques jours, à celle que je considère comme ma sœur, et qu'on s'est fait une après-midi au bord d'un lac désert, j'ai pris mon courage à deux mains, et j'ai fait péter le maillot. Non, ce n'était pas facile. Non, je n'étais pas à l'aise. Oui, dans ma tête j'étais totalement obsédée par mon gras du bide. Et pourtant, j'ai quand même osé faire des photos (où, certes, on faisait les cons, mais tout de même !), et ça, c'est déjà un progrès énorme que je n'aurais jamais pensé réalisable il y a ne serait-ce que 2ans. Je dois même avouer que je me suis amusée en les faisant, le contexte aidant clairement.

Je ne vais pas mentir en disant que les photos sont magnifiques, que je me trouve superbe dessus etc ; NON. Je me trouve laide sur les photos (pour pas changer, AHAHAHAHAH), et je trouve qu'on ne voit que ma graisse & mes vergetures. Pour autant, je suis fière d'avoir eu le courage de les faire, même si je me trouve horrible dessus. Je n'ai pas le corps que je voudrais avoir - je ne l'aurais jamais. Mais au moins, lorsque je regarde le parcours que j'ai effectué jusqu'à aujourd'hui, je suis heureuse de l'avancé que prend mon corps.

Je ne fais pas partie de ces filles naturellement minces. Je ne fais pas partie de ces filles hyper bien foutues. Je ne suis pas un ange Victoria's Secret. Mais ce jour là, j'ai assumé.
Et je pense sincèrement que d'être avec une amie si proche, qui ne cesse de me rassurer sur moi, a beaucoup aidé, alors je l'en remercie infiniment (Emilie, si tu passes par là, amour éternel et boobs sur toi <3 JTM SISTAH TMTCEYY).

Chaque jour, j'essaie d'améliorer ce corps avec lequel je suis coincée. Ce n'est pas facile, ce n'est pas agréable, mais je fais tous les jours des efforts pour arriver au meilleur résultat possible. Ce n'est pas encore parfait, mais petit à petit, les résultats arrivent, alors je m'accroche.

J'espère qu'un jour je pourrais fièrement poser en maillot, et faire un beau doigt d'honneur à tous ces complexes qui me pourrissent la vie depuis des années.

En attendant...
Just keep swimming ! ;)
Rendez-vous sur Hellocoton !