Ma perte de poids

Hey guys !

Aujourd'hui je reviens avec un nouvel article très personnel et très important pour moi.
Il y a quelques sem... mois, je publiais l'article "Ce jour où j'ai enfin assumé" et suite à ce post, j'ai eu beaucoup de retours. Que ce soit ici, sur HelloCoton, Twitter, Snapchat, Facebook, que ce soit des amis, de la famille, des connaissances ou de parfaits inconnus...
Et plusieurs ont souhaité que je fasse "la suite" que j'avais proposé dans l'article, à savoir ; ma perte de poids, et tout ce qui l'entour.

Pour essayer d'être la plus concise possible, je vais donc reprendre les questions qu'on me pose le plus souvent lorsque j'évoque cette perte de poids.


Combien ai-je perdu/En combien de temps ?
 J'ai commencé à perdre du poids à l'été 2008 (j'avais donc 14 ans). A l'époque, j'en étais à (environ) 72 kilos, pour un peu moins d'1m60. J'étais comme qui dirait une boule. J'ai perdu un peu plus de 15 kg entre le mois de juin et le mois de novembre, et j'ai ensuite continué à perdre plus doucement au fil des années. Aujourd'hui je vais vers mes 22 ans, et depuis environ 1 an, mon poids est à peu près stabilisé, je suis à 47 kg pour 1m62. J'ai donc perdu, de 2008 à 2015, 25kg.

Ai-je toujours été grosse ?
Déjà, j'ai toujours eu une grosse ossature, donc pour être naturellement fine, j'étais mal barrée. Ensuite, à partir de mes 4 ans, j'ai enchainé les ennuis familiaux et ma famille me faisait manger pour me faire "compenser". J'ai donc doucement mais sûrement commencé à prendre du poids.

Pourquoi/Comment ai-je perdu tout ce poids ?
Tout d'abord, la raison ; j'étais simplement mal dans ma peau. J'étais très mal foutue (je le suis encore, parce qu'il y a certaines choses que tu ne peux pas changer), petite, pas de poitrine, j'étais une véritable boule sur jambes et je glissais doucement vers l'obésité. J'en ai eu marre, et j'ai décidé de me reprendre en main, ce qui n'a pas été chose facile, surtout si jeune. Maintenant, la façon dont j'ai perdu n'est PAS un exemple à suivre. Je n'en suis pas fière, je ne la conseille surtout pas, MAIS elle fait partie de mon histoire alors je ne vais pas vous mentir. J'ai tout simplement arrêté de manger. En plein été. Si je sentais que j'avais un peu de mal à tenir, je buvais du sirop, ou mangeait un peu de pain de mie, mais je ne mangeais plus rien d'autre. J'ai tenu plusieurs mois comme ça, jusqu'à ce que je commence à avoir des carences et à ne plus tenir. Ce n'est que bien plus tard, vers 2012, que j'ai décidé d'allier alimentation équilibré et sport (chez moi, via Youtube).

Comment je tiens/Ce que je mange ?
Comme beaucoup, la nourriture (le sucre, surtout) était devenue une drogue. Je mangeais vite et mal le midi, en rentrant des cours je mangeais ultra sucré... La désintox n'a pas été facile. Lorsque j'ai arrêté toute nourriture, j'étais dans l'état d'esprit "manger c'est mal" (ce qui, encore une fois, est totalement stupide). Je pense que c'est cette haine envers la nourriture et l'effet qu'elle avait sur moi qui m'a aidé à tenir.
Aujourd'hui, j'ai un mode de vie bien plus sain. Même s'il m'arrive de retomber parfois dans mes travers, je vais beaucoup mieux de ce côté là. Je ne fais pas de régime, je fais attention tous les jours. Si je fais un écart, ce n'est pas grave. J'essaie d'équilibrer les choses. Le matin, café, moitié de brioche. Le midi, je mange systématiquement des féculents, un peu de jus de fruits et je bois une tasse de thé vert à la menthe, sans sucre. A 16h, je mange quelque chose de fruité (fruit ou compote), un gâteau faible en sucre/gras et une thé "ventre plat" (ça en a que le nom, hein, mais ça a plus de goût que de l'eau et ça aide aussi à digérer. En plus, elle est super bonne) sans sucre. Le soir, viande et légumes, et un peu plus tard dans la soirée, après avoir fait ma séance de sport, un fruit, un petit peu de céréales et de yaourt vanille 0%, ainsi qu'une tisane. 
Je vous l'accorde, je mange "beaucoup" dans la journée, mais comme dit plus haut, ma soudaine perte de poids m'a crée des carences, et suite à ça, je tiens beaucoup moins les aliments, ce qui m'oblige à manger plus souvent pour ne pas faire de malaises.


Mes objectifs ?
Niveau poids, je ne cherche pas forcément à perdre encore, j'ai enfin réussi à me stabiliser et j'en suis heureuse. J'ai surtout pour objectif de m'affiner et surtout de me tonifier, car perdre autant de poids sans faire de sport ne m'a pas fait du bien, bien au contraire, ça m'a bien abimé le corps. C'est donc ça le plus gros travail, et c'est là que je concentre mes efforts. Ca, et continuer d'avoir une alimentation équilibré, sans pour autant me frustrer.

M'accepter ?
Vous avez été nombreux/ses à me dire, suite à mon article, que j'étais sur la bonne voie pour m'accepter enfin totalement. Je ne sais pas si je serais réellement capable un jour de le faire. J'aurai toujours une haine profonde pour ce corps, mais je peux apprendre à vivre avec. J'essaie de le faire, en tout cas. Le fait de n'avoir personne dans ma vie n'aide pas non plus. Bien sûr j'ai de supers amies qui me "rassurent", mais ce n'est pas la même chose que le regard d'une personne qui t'aime (et que tu aimes aussi, optionnellement). Autant je prends soin de moi parce que j'en ai envie, parce que j'aime, pour moi et uniquement pour moi, parce que j'aime me maquiller, m'habiller (d'ailleurs, j'ai fait de gros progrès pour apprendre à plus me mettre en valeur de ce côté là), autant être avec un homme qui te trouve belle, qui t'aime avec tes défauts physiques, ça peut paraitre très futile, mais c'est ça l'élément déclencheur qui me manque pour, peut-être, commencer à être plus à l'aise avec moi, avec mon corps. Un homme qui te fasse te sentir belle, bien dans ton corps, dans ta tête, qui te rende heureuse, qui se foute du fait que tu aies des vergetures, de la cellulite ou je ne sais quoi d'autre ; un homme qui t'aime pour TOI, c'est important. Bon, malheureusement les choses ne sont pas aussi simples pour moi. Alors advienne que pourra...

Puisque je fais un article très personnel où je vous explique en long, en large et en travers ma perte de poids, il me semble logique que je prenne encore un peu sur moi pour vous présenter un avant*/après.

*Je suis désolée, je n'ai pas trouvé meilleure photo de pied pour l'avant. En effet, vu l'ampleur des dégâts, j'évitais au maximum les photos. On comprend pourquoi. Et puis cette pose de KIKOOLOL. Jesus. ET CE JAUNE. Damn. Ca pique.

Voilà pour ce nouvel article "perso". J'espère qu'il vous aura été utile, et qu'il vous aura permis d'en apprendre plus sur moi, sur mon parcours, et que j'ai pu répondre aux questions que vous vous posiez.

Encore une fois merci pour tous vos retours sur le premier article. J'ai vraiment été surprise, et ça m'a fait extrêmement chaud au coeur. Ces articles sont difficiles pour moi à écrire, et tous vos commentaires plus adorables les uns que les autres me touchent infiniment.
Rendez-vous sur Hellocoton !